La quatrième série de réunions avec des fédérations nationales se termine dans un avenir radieux pour le karaté

Le président de la WKF, Antonio Espinós, a clôturé aujourd’hui la quatrième série de réunions fructueuses avec les fédérations nationales en déclarant l’avenir radieux du sport. La dernière session a rassemblé des représentants des pays africains francophones.

«Nous avons démontré qu’avec d’énormes efforts et un travail acharné, il était possible de redémarrer nos activités malgré les circonstances difficiles actuelles. En regardant le calendrier des compétitions 2021, je suis heureux de dire qu’à ce jour aucun événement n’a été annulé. Nous avons malheureusement reporté certaines compétitions à plus tard cette année, mais je suis convaincu que la situation reviendra progressivement à la normale. J’espère que nous réussirons à célébrer tous nos événements cette année », a déclaré le président de la WKF, Antonio Espinós. 

Les délégués de Djibouti, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal ont participé à la dernière journée de conférences. Le président de l’UFAK, Mohamed Tahar Mesbahi, et les membres du comité exécutif de la WKF, Bechir Cherif et Souleymane Gaye, ont également participé à la réunion.

Poursuivant les discussions des jours précédents, la dernière session a porté sur l’impact de la pandémie de coronavirus sur le développement du sport. Les révisions du calendrier des compétitions et les dernières mises à jour du parcours de qualification olympique ont également été analysées. La situation du karaté en Afrique, la popularité croissante du sport et les améliorations dans les questions d’organisation du karaté dans la région ont également été évaluées.

En outre, le président de l’UFAK, Mohamed Tahar Mesbahi, a passé en revue les principaux sujets d’intérêt de la discipline dans la région et a fourni des mises à jour sur les différents événements et activités de l’UFAK.  

«Vous pouvez être assuré que malgré les temps difficiles, l’avenir du karaté est plus radieux que jamais. Nous avons eu l’occasion de renforcer notre préparation pour nos débuts olympiques, et nous avons travaillé ensemble pour briser encore plus toutes nos limites. Sans la coopération de toutes les fédérations nationales, ce succès aurait été impossible. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons continuer à écrire de nouveaux chapitres de l’histoire du karaté », a déclaré M. Espinós.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.